• Assemblée générale du STI à Beaurepaire

    Le syndicat des trufficulteurs de l’Isère a vécu une assemblée générale dense et très constructive.
    Celle ci s’est déroulée à la maison du conseil général de Beaurepaire  en présence de Philippe Mignot maire de la commune, de Charles Galvin vice président du conseil général en charge de la forêt et Christian Nucci également vice président du conseil général en charge de l’agriculture. Il faut dire que la filière trufficole s’intègre aussi bien au niveau de la forêt que de l’agriculture.

    Paul Chamard-Bois, vice président du STI s’est dit heureux que l’assemblée générale du syndicat se tienne en Bièvre Valloire,» un territoire trufficole important ». Il faut dire que la truffe est présente sur de nombreuses zones de notre département mais peu de gens le savent!

    » La truffe de l’Isère a tout pour plaire et pourtant elle est méconnue » a lancé le président Chamard- Bois à la salle, comble pour la circonstance.

    La filière trufficole de l’Isère a donc décidé de se mobiliser afin de mieux faire connaître cette production qui a de nombreux atouts. Elle peut être une source de diversification, de compléments de revenus pour les agriculteurs et propriétaires forestiers, elle joue un rôle important au niveau de l’environnement…

    Plusieurs axes de travail ont donc été définis au niveau de la communication.

    Le plus fort étant la création d’un site internet entièrement voué à la truffe de l’Isère:

    http://www.truffes38.com/

    Ce site est donc consultable même s’il est loin d’être satisfaisant. Reste à l’alimenter d’informations, illustrations… Ce site se veut être interactif, ouvert à tous le monde, producteurs, gastronomes, amateurs de la bonne chère, passionnés de la truffe, de notre département. Il est complété par un blog. Cela signifie que chacun pourra y apporter sa contribution, à travers un article, une recette, un commentaire…

    Autre piste, la modification de l’intitulé de la structure. Se pose la question de savoir si elle doit continuer à s’appeler syndicatdes trufficulteurs de l’Isère, quelque peu restrictive, peu porteuse ou s’appeler association des trufficulteurs de l’Isère, appellation synonyme d’ouverture.

    Même si une majorité s’est dégagée pour la modification d’intitulé, la question sera débattue en assemblée générale extraordinaire.

    Afin de mieux recentrer ses actions su l’Isère, les adhérents du syndicat, à une très large majorité ont décidé de renouveler de façon partielle (50%) l’adhésion du syndicat départemental vis à vis des structures régionale et nationale. L’économie ainsi réalisée sera réinjectée dans des opérations départementales.

    Une dossier a fait débat: la pérennité du poste à mi-temps du technicien truffes, financé par le conseil général de l’Isère. Celui ci n’a pas donné satisfaction et les principaux décideurs: conseil général, CRPF et STI se retrouveront afin de revoir la question..et de trouver la solution qui s’impose.

    Christian Nucci et Charles Galvin ont parlé d’une seule voix pour renouveler le soutien du conseil général vis à vis de la filière trufficole départementale.  » Oui les aides à la plantation sont maintenues » a rappelé Christian Nucci,  » oui vous avez raison d’axer vos efforts sur la communication car la truffe en Isère est peu connue alors que notre département est un grand département de production de truffes. ….  Celle ci a sa place aux côtés des produits phares de notre département. » a conclu Charles Galvin.

One Responseso far.

  1. Vedel Vincent dit :

    Bonjour,
    Félicitations pour cet avenement
    Amitié
    Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *