• En pleine force de l’âge!

    Le syndicat des trufficulteurs de l’Isère fête en cette année 2018 ces trente ans d’existence..Doit-on voir un groupement moribond, au bout du rouleau, sans idées et sans avenir? Pour avoir assister à sa traditionnelle assemblée générale annuelle on affirmera tout le contraire, le syndicat des trufficulteurs se porte bien et n’est pas avare d’idées, de projets..

    Assemblée générale qui s’est déroulée au château de la Veyrie à Bernin. Cette jolie maison du XIe siècle, posée sur une butte du Grésivaudan offre un point de vue extraordinaire et un cadre propice au travail..

    Nils Bercin, Président du syndicat des trufficulteurs a rappelé le rôle essentiel que joue ce dernier auprès de la filière trufficole mais aussi auprès des amateurs de truffes que ce soit au niveau de la production que de son utilisation  » gastronomique »..

    Oui il y a de la truffe en Isère, oui elle est comparable à celle des autres départements ou régions..

    Il  été confirmé que la filière truffes en Isère a un rôle essentiel au niveau environnemental car la culture de la truffe peut sans problème se faire dans des zones peu ou plus accessibles pour les agriculteurs, les propriétaires forestiers..Elle peut bien entendu constituer un formidable attrait pour tout propriétaire de terrain au niveau d’une diversification, pour obtenir un complément de revenus..

    Le conseil départemental de l’Isère a décidé de soutenir cette filière. Cela permet aux membres du STI de faire de la promotion et de la communication autour de la truffe de l’Isère.

    Et le rapport d’activité 2017 est en rapport des attentes de chacun..

     La présence du Syndicat des trufficulteurs de l’Isère sur les foires et salons a une fois de plus été remarquée et appréciée.

    Nous pouvons citer la fête de la coquille St Jacques à Villard de Lans, la fête du fromage associée au comice agricole du Vercors nord à Sassenage, la foire de Beaucroissant, la fête du St Marcellin, la foire aux dindes de Crémieu et la foire internationale de Grenoble.

    Celle ci avait pour thème les 50 ans des jeux olympiques de Grenoble.

    Le STI a tenu durant les 11 jours un espace associé certains jours aux produits phares de notre département : Bleu du Vercors Sassenage, St Marcellin, noix de Grenoble et Murçon matheysin. Produits mis en valeur à travers leurs confréries respectives.

    Nous avons bien entendu étés associés à toutes les animations mises en place pour fêter les 50 ans des JO et nous avons participé au buffet inaugural en présence de champions de l’époque comme les sœurs Goitschel mais aussi Brian Joubert, Philippe Candéloro..…

    Le Conseil d’administration du syndicat a compris seul point de salut et qu’il faut absolument fédérer et non pas  » vivre dans son coin » diviser..

    Pour ce, il avait adhéré à l’Union des groupements de développement forestier de l’Isère. Celle ci est dissoute et suite à une fusion avec l’union des propriétaires forestiers de l’Isère une nouvelle structure va être créée.

    Le STI trouvera t-il son compte au sein de cette nouvelle structure rien n’est moins sûr.

    En parallèle la fédération régionale des trufficulteurs en sommeil depuis plusieurs années, devenue Fédération Auvergne Rhône-Alpes des trufficulteurs s’est relancée.

    Le STI a décidé lors de l’assemblée générale, vote à l’unanimité des présents, de rejoindre cette nouvelle structure.

    Ceci est d’autant plus important que nul doute que la filière trufficole va évoluer, que de nouveaux aspects juridiques, fiscaux, pratiques culturales, de vente…vont voir le jour.. « On ne peut pas être à la traîne, être informés » a précisé Nils Bercin..tout en rajoutant  » d’ ou l’intérêt d’adhérer à une structure représentative comme l’est le syndicat des trufficulteurs de l’Isère. Et de conclure  » notre rôle est bien entendu de vous défendre, de vous représenter mais aussi de vous permettre d’obtenir des aides à la plantation, d’organiser des sessions de formation, d’assurer la promotion de la truffe de l’Isère.. de vastes chantiers.. »

    Assemblée générale qui s’est poursuivie par un succulent repas pris au restaurant de la Veyrie.

    Il est encore temps d’adhérer au syndicat des trufficulteurs de l’Isère pour l’année 2018

     

     

     

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *