• La route de la truffe en Chartreuse

    C’est une route pleine de saveurs que France Bleu Isère vous propose de suivre puisqu’il est question de la truffe de …. l’Isère.  Un champignon souterrain comestible de la famille des Tuberacrae…

    Nous nous baladons dans un territoire qui œuvre pour que cette truffe puisse à nouveau se développer : il s’agit des piémonts et des contreforts de la Chartreuse…

    Le Parc Naturel Régional de la Chartreuse, en collaboration avec l’association « La Catananche Cartusienne » et le Syndicat des Trufficulteurs de l’Isère, a en effet, depuis plusieurs années, mis en place un programme visant à revaloriser les truffières sauvages et cultivées…

    Car la truffe ne se développe pas n’importe où et n’importe comment ! On la trouve à une profondeur de 1 à 15 cm au pied d’arbres dit « truffiers » (chênes pubescents, chênes verts, chênes rouvres, mais aussi noisetiers, charmes, pins noirs d’Autriche, ou encore hêtres et tilleuls).

     Il existe plusieurs espèces de truffes (truffe noire, truffe de Bourgogne, truffe d’été,…) dont l’époque de maturité est variable. Elle est alors ramassée (« cavée ») à l’aide en général d’un chien dressé.

    Nous allons donc essayer d’en savoir un peu plus sur ce champignon, apprécié dès l’antiquité par les égyptiens et les romains et qu’on retrouvait en France, sur la table de François 1er… un champignon dont certains se méfiaient car ils l’assimilaient au diable…
    Quelle tradition trufficole y a-t-il en Isère et en Chartreuse ? Comment cultive t-on la truffe ? Pourquoi fascine t-elle tant ? Les réponses dans l’émission: les Routes de l’Isère…

    Le syndicat des trufficulteurs de l’Isère a participé activement à cette émission.

    L’émission se découpe en cinq parties.

    Pour les écouter cliquer sur:

    le reportage diffusé le 21/05/12
    le reportage diffusé le 22/05/12
    le reportage diffusé le 23/05/12
    le reportage diffusé le 24/05/12
    le reportage diffusé le 25/05/12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *